Place au vélo! Plan directeur du réseau cyclable

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel



La pandémie n’a pas que des effets négatifs! Dans la dernière année, la pratique d’activités extérieures a atteint de nouveaux sommets. La population s’est réappropriée les espaces verts et infrastructures sportives de leur ville et nombreux sont ceux qui enfourchent leurs vélos, seuls, en groupe ou en famille, à la découverte du paysage johannais.

Pour la Ville qui souhaite favoriser une plus grande mobilité active et durable sur son territoire, le moment est idéal pour consulter la population sur son plan directeur du réseau cyclable, adopté en 2017. Elle souhaite recueillir les commentaires sur son réseau cyclable afin de déterminer s’il répond toujours aux besoins actuels et futurs des usagers.

À la lumière de ces réflexions collectives, la Ville sera en mesure de déterminer les enjeux et les priorités d’actions dans ce domaine.

Cette démarche viendra ainsi bonifier les données déjà récoltées dans le cadre de la Stratégie de développement durable de la Ville, qui sera adoptée en septembre 2021.



La pandémie n’a pas que des effets négatifs! Dans la dernière année, la pratique d’activités extérieures a atteint de nouveaux sommets. La population s’est réappropriée les espaces verts et infrastructures sportives de leur ville et nombreux sont ceux qui enfourchent leurs vélos, seuls, en groupe ou en famille, à la découverte du paysage johannais.

Pour la Ville qui souhaite favoriser une plus grande mobilité active et durable sur son territoire, le moment est idéal pour consulter la population sur son plan directeur du réseau cyclable, adopté en 2017. Elle souhaite recueillir les commentaires sur son réseau cyclable afin de déterminer s’il répond toujours aux besoins actuels et futurs des usagers.

À la lumière de ces réflexions collectives, la Ville sera en mesure de déterminer les enjeux et les priorités d’actions dans ce domaine.

Cette démarche viendra ainsi bonifier les données déjà récoltées dans le cadre de la Stratégie de développement durable de la Ville, qui sera adoptée en septembre 2021.

À vous la parole!

Que vous soyez du type cycliste du dimanche ou athlète endurci, que vous preniez votre vélo une fois dans l'année, à l'occasion ou tous les jours, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu souhaite vous entendre! Puisque vous êtes les premiers bénéficiaires d’un plan directeur cyclable efficace, votre opinion et vos idées sont importantes et alimenteront les discussions des équipes techniques. équipes

Comment participer ? 

Prenez connaissance de la présentation du plan directeur du réseau cyclable faite dans le cadre de la séance d'information virtuelle qui s'est tenue le 16 juin 2021


Exprimez-vous ! 

Plus précisément, la Ville souhaite vous entendre sur les éléments suivants:  

-  L'expérience utilisateur;



-  Les aménagements souhaitables;


Faites nous part de vos idées, commentaires ou suggestions sur ces éléments. Il n'y a pas de mauvaises réponses puisque chaque intervention contribue à la réflexion collective. Pour participer, vous devez tout d'abord vous inscrire à la plateforme Imagine SJSR!

Lorsque votre inscription sera complétée, vous pourrez inscrire ici vos commentaires.  



Vous devez être connecter pour commenter. . Cliquez ici pour Se connecter ou S’inscrire pour participer.

Bonjour, Bravo pour cette belle consultation participative sur le plan directeur du réseau cyclable. J'apporte des commentaires un peu tardivement, mais mieux vaut tard que jamais. .
-Autour de l'école primaire Saint-Lucien, aucun lien cyclable est disponible pour les élèves. Certaines rues seraient propices au déplacements à vélo. Un projet Trottibus est en cours pour ce secteur, ce serait une belle opportunité pour du déplacement actif à vélo;
-Lien manquant de la rue Saint-jacques entre Bernier et Séminaire, ce lien permettrait une meilleure connexion utilitaire;
-De plus, compléter une bande cyclable sur la rue Saint-Jacques jusqu'au Parc des Parulines, attrait convoité;
-Développer une bande cyclable sur de la Canadienne qui relie ce secteur au nouveau développement immobilier sur la rue Victor Bourgeau où un parc municipal y sera installé. Plusieurs nouvelles familles dans ce quartier qui circulent déjà à vélo mais sans aménagements;
-Un nouveau développement est prévue sur la 219 en périphérie de la ville, il serait primordial de connecter ce projet au réseau de la ville, voire même envisager un passage d'une piste cyclable dans le parc des Parulines??
-La piste sur Normandie a besoin d'amour entre la 35 et Latour, plusieurs cyclistes restent dans la rue parce que la condition de cette dernière laisse à désirer. De plus, je l'utilise moi-même pour de la course à pieds et au lieu de regarder le paysagement du quartier, je dois regarder le sol afin d'anticiper les changements de dénivelé ce qui est moins agréable.
Merci de prendre mes informations en considération et continuez votre beau travail pour des environnements sains, agréables et favorisant les déplacements actifs et alternatifs.

Jean-Philippe Il y a 5 mois

Bonjour! Mon commentaire est un peu long, mais concerne principalement la sécurité des voies cyclables dans Iberville. Je crois toutefois que cela est applicable à l'ensemble du territoire de la ville, même si je ne m'y connais pas autant. Je tente le plus possible de faire tous mes déplacements à pied ou en vélo pour laisser ma voiture dans ma cour.

En ce qui concerne la piste cyclable sur la rue Nadeau, passant devant le terrain de la polyvalente Marcel-Landry, j'aimerais d'abord souligner qu'il ne s'agit pas de ma première démarche. L'an passé (et l'année d'avant?!), j'ai contacté le service de police puisque des véhicules sont fréquemment immobilisés sur cette piste cyclable. Bien que ce soit uniquement aux heures où les élèves arrivent et partent (incluant sur l'heure du dîner), les voitures ne devraient en aucun cas s'y arrêter. Chaque semaine, l'histoire se perpétue et la piste devient un stationnement momentané. Je crois sincèrement que l'ajout de bollards/balises à partir du mois d'avril permettrait d'enrayer ce problème, puisque les pancartes ne règlent pas la situation. Même si je ne doute pas que les policiers fassent leurs tournées (je les ai déjà vus, merci!), comme on dit, quand les chats ne sont pas là, les souris dansent.

En ce qui concerne l'intersection de la piste cyclable et du boul. d'Iberville (https://www.google.ca/maps/@45.3010328,-73.2302653,18.51z), les lignes doivent être refaites. Il y a peu de temps, j'ai eu mon premier accident de vélo avec un VUS à cet endroit. Heureusement, je n'ai rien, mais l'automobiliste n'a pas compris qu'elle devait s'arrêter à cet endroit alors que c'est le cas depuis plusieurs années. À noter que j'avais bien effectué mon arrêt et bien signalé mes intentions de traverser, et que je me suis quand même fait rentrer dedans. À cet endroit, ce serait incroyable si une signalisation similaire à celle près de l'hôpital pouvait être installée! Comme je ne crois pas que cela soit possible, il serait tout de même grandement apprécié que la priorité aux piétons/cyclistes soit mieux identifiée avec, en plus du marquage au sol, des pancartes claires et en plein milieu de la rue.

Finalement, sur la rue Bellerive, on retrouve de la chaussée désignée de la rue Kelly jusqu'à la rue Denicourt, de la bande cyclable de la rue Denicourt jusqu'à la rue Landry, ensuite de la piste cyclable jusqu'au Parc Pierre-Le Moyne-D'Iberville (piste cyclable qui croise le boul. d'Iberville) puis, jusqu'au pont, une chaussée désignée. Par rapport à ce dernier point, le problème est que sur la bande cyclable, des voitures sont également fréquemment stationnées. Bien que l'achalandage de cette rue soit relatif, il arrive cependant que ce soit plus périlleux d'y passer. L'espacement entre les arrêts fait en sorte que les voitures roulent assez rapidement sur ce tronçon droit. Conséquemment, la bande cyclable assure une certaine sécurité puisque les cyclistes ou piétons n'ont pas à de soucier d'effectuer un dépassement et de ne pas être vus. Il serait grandement apprécié que les voitures ne s'y arrêtent pas là non plus.

J'ai également vu que sur la carte interactive, des gens avaient noté la qualité des chaussées, tant à ces endroits qu'ailleurs. Ce serait évidemment nécessaire de s'assurer que les endroits où on souhaite voir les cyclistes passer soient sécuritaires et n'entraînent pas des manoeuvres à la dernière seconde.

Merci pour vos efforts!

jesseechoui Il y a 7 mois

Bravo pour cette consultation auprès des citoyens pour le réseau des pistes cyclables du grand Saint-Jean.

J'ai cherché et je n'ai pas trouvé la définition pour la Ville de Saint-Jean de ce qu'est une piste cyclable.

Je suis cycliste de vélo de route et j'emprunte le réseau de piste cyclable le plus souvent lorsque c'est possible... je m'explique:
Les pistes cyclables sont utilisées par des cyclistes, c'est bien normal, mais lorsqu'il faut faire du slalom entre:

Duo de marcheurs côte à côte, marcheurs avec un chien en laisse, coureurs, poussettes d'enfant, patins à roues alignés, planches à roulettes, scooters électriques, voitures stationnées, un groupe de cyclistes arrêtés directement sur la piste cyclable, etc.

Personnellement, pour ma sécurité et celle des autres, je préfère rouler dans la rue (dans le sens du trafic bien sûr). C'est dommage d'en arriver là!

Après je reçois des commentaires d'automobilistes plutôt injurieux me disant d'aller sur la piste cyclable...

Donc, existe-t-il une définition claire d'une piste cyclable pour la Ville de Saint-Jean? Et qui peut l'utiliser?

Merci à vous et continuez votre bon travail.

StefKiro Il y a plus d'un an

Je suis du même avis que Daniel et Marlon. Une piste cyclable et piétonnière qui relie les deux sections du boul. St-Luc est plus que nécessaire. Elle devrait commencer à l'intersection de la rue Savard et se terminer sur la rue Champlain.
De plus, il serait important d'ajouter une piste cyclable sur Grand-Bernier entre le Boul. St-Luc et Pierre-Caisse.
Je suggère également d'en ajouter une sur le chemin St-André et avoir des discussions avec la ville de Carignan pour en mettre une sur le Chemin de la Grande Ligne.
Merci de prendre en considération nos suggestions!

Vanessa Il y a plus d'un an

Étant ancienne résidente de Boucherville, la piste cyclable du boulevard Montarville me manque beaucoup. Sécuritaire, aérée, adaptée aux piétons et cyclistes. je crois que nous avons avantage à nous inspirer de cet endroit. Étant résidente du vieux Iberville depuis 8 ans, je peux vous dire que ce quartier manquer d'aménagements sécuritaires afin de permettre aux cyclistes et automobilistes de s'entendre sur la route. Nous devons nous ranger sur la droite là ou l'espace est délimitée comme stationnement. Très souvent cette espace est occupée par les voitures. Nous forcent à empiéter dans la voie des voitures (ayant peur d'avoir un ticket de la police si nous sommes sur les trottoirs). Je crois que la ville de Saint-Jean, gagne à aménager une piste cyclable sur l'artère principale d'iberville (la 9e Avenue).
Merci,

Léa Gaudreault Il y a plus d'un an

Je trouve qu’il devrait avoir une piste cyclable et piétonnière qui relie le boulevard St-Luc au dessus de l’autoroute 35
Prévoir une piste cyclable sur Grand-Bernier entre le boulevard St-Luc et Pierre Caisse.
Merci

Daniel Il y a plus d'un an

la transition entre les deux sections du Boul. St-Luc séparé par la 35 ..... dangeureux... le vélo n'est pas uniquement un objet de loisir, mais aussi un vehicule de transport.

Marlon Il y a plus d'un an

La Ville devrait obliger les commerces à fournir un support à vélo pour les clients cyclistes. Un support à vélo pourrait être commun à plusieurs commerces (ex. centre d'achat), mais selon une distance maximale entre 2 supports à vélo. Cela fait des années que je demande un support à vélos chez Éconofitness et que rien ne bouge. Je crois qu'il est temps d'obliger les commerces à collaborer à l'écomobilité.

Josianne Il y a plus d'un an

Les vélos avec assistance électrique, devrait avoir une limite de vitesse, ainsi que les véhicule à 3 roues et quatre roues. Ceux du style scooter, trottinette, ou autre du même style, devrait être interdis, ou avec restriction.

Richjester Il y a plus d'un an

Bonjour,

La route 104 en vélo qui est de juridiction provinciale implique d’importants problèmes de sécurité

Je fais mes courses en vélo depuis le 16 chemin du Grand-Pré (secteur Saint-Luc). Cependant, depuis la réfection du boulevard Saint-Luc entre le Chemin Saint-André et le chemin Grand-Bernier nous constatons malgré une consultation qui avait eu lieu à l’école Providence autour de 2010 qu’on a gommé nos suggestions concernant l’aménagement d’une bande cyclable pour traverser le village. Le résultat est plutôt insécurisant pour les cyclistes, car ils ont le choix de rouler sur l’un des deux trottoirs ou sur la route. Conséquemment, ce modèle d’aménagement n’est ni pratique ni sécuritaire pour les cyclistes qui ne souhaitent pas faire des détours pour accéder aux divers commerces qui longent la 104 à la hauteur du village.

La qualité du revêtement des accotements pouvant servir de voie cyclable sur la route 104

À l’usage, seule la bande cyclable du côté est du boulevard Saint-Luc Est suffisamment bien entretenu pour éviter que les cyclistes empruntent la voie rapide afin d’éviter les trous, les plaques de bitumes et le gravier comme c’est le cas pour le côté ouest du boulevard. Même si cette route est de juridiction provinciale est-ce possible, que notre ville effectue des représentations auprès du ministère concerné pour convaincre les responsables de la nécessité d’entretenir les bandes cyclables pour rendre celles-ci les plus sécuritaires possible. Bref, cela est bonne action pour contrer les changements climatiques et pour le tourisme.

Notre sécurité est mise à rude épreuve

Lorsque nous souhaitons traverser le chemin Grand-Bernier pour accéder au viaduc qui mène aux commerces se trouvant sur la Montée Saint-Luc, la signalisation me semble défaillante pour indiquer aux automobilistes de donner priorité aux cyclistes et même aux piétons.


Le plus court chemin demeure la ligne droite
Cela est non seulement vrai pour les automobilistes, qui détestent faire des détours lorsqu’il y a des travaux de réfection des routes, mais cela est également vrai pour les cyclistes et les piétons.



Équiper les autobus municipaux de supports pour le transport des vélos.

Carte du réseau cyclable sur papier et suffisamment grande pour être lisible et distribuée dans toutes les bibliothèques de la ville.

Des cartes du réseau cyclable permanentes placées à des endroits stratégiques sur les circuits du réseau cyclable.

Ne pas attendre qu’il y ait des cyclistes ou des accidents, mais plutôt mettre en place des accès cyclables qui sauront attirer les utilisateurs en vélo.

Se mettre dans la tête d’un cycliste c’est bien, mais enfourcher son vélo pour évaluer une partie du réseau cyclable c’est mieux. D’où ma suggestion d’organiser des sorties citoyennes pour permettre l'évaluation et favoriser l'amélioration de cette infrastructure.

Merci pour l’attention que vous portez à mes suggestions.

brigitte.letourneau Il y a plus d'un an
Dernière mise à jour de la page: 30 mars 2022, 11h46